Communiqué du groupe FN Bleu Marine Grand Est suite à la fermeture de 30 lits à l’hôpital de Hayange

Classé dans : Communiqués | 0

Nous apprenons la fermeture de 30 lits à l’hôpital de Hayange, entrainant la fermeture complète du service de soins de suite de réadaptation. La vallée de la Fensch ne doit pas devenir un désert médical, mettant en danger les habitants !

Une fois de plus notre service public hospitalier subit les conséquences des politiques désastreuses appliquées à la santé des Français comme dans bien d’autres domaines.

La pénurie de médecins pousse les hôpitaux à se livrer une concurrence acharnée : il faut être le plus attractif possible pour réussir à attirer le peu de médecins qui restent sur le marché, mais le manque de moyens financiers ne permet pas à l’hôpital d’Hayange d’attirer les professionnels de santé dont il a besoin. La proximité du Luxembourg est un obstacle supplémentaire à l’attractivité des hôpitaux mosellans qui ne disposent pas des mêmes moyens financiers.

En dépouillant les hôpitaux publics de leurs services, le gouvernement pousse les Français à se soigner dans les cliniques privées et organise ainsi la privatisation de la santé.

Il est urgent de relever le numerus clausus, comme l’a proposé Marine Le Pen en 2017, pour enrayer la pénurie de médecins qui a été diagnostiquée depuis plusieurs années. L’autonomie budgétaire des établissements a conduit également à leur paupérisation. Le maintien et l’amélioration d’un service public hospitalier de qualité doit être une priorité, et cela passe par une augmentation des moyens tant humains que financiers. Ces moyens sont nécessaires pour permettre une prise en charge de qualité dans des conditions de sécurité optimale pour nos compatriotes. La santé des Français ne doit pas être une variable d’ajustement des politiques d’austérité qui épargnent les clandestins : augmentation de l’aide médicale d’Etat de 800 M € à 900 M€ en 2018 !

Le gouvernement LREM de M.Macron est en train de déconstruire le droit de se soigner pour tous les Français. Nous appelons tous les élus et acteurs locaux à se mobiliser pour sauver nos services publics de proximité, et pour l’égalité de l’accès aux soins pour tous les Mosellans.

Pour le groupe « Front National - Bleu Marine Grand Est », les Conseilleurs régionaux de Moselle : Françoise GROLET, Fabien ENGELMANN, Kévin PFEFFER