Le vrai visage de la Majorité Régionale

Selon la presse locale, Vanessa Wagner, conseillère régionale, aurait été victime d’injures sexistes et de violences verbales de la part d’un membre de l’équipe de Jean Rottner.

A l’heure où l’égalité femmes-hommes devient la norme dans les collectivités, ces faits plus que condamnables n’ont pas leur place au sein du Conseil Régional du Grand Est.

La Majorité Régionale, habituellement si prompte aux leçons de morale envers les groupes d’opposition, semble cette fois silencieuse, certainement embarrassée par cette nouvelle « affaire ».

On se souvient pourtant que Jean Rottner, alors Président du Groupe de la Majorité Régionale, avait dans un excès de zèle profité d’une joute verbale, sans caractère insultant, pour attaquer notre groupe dans un communiqué de presse où il reprochait à un de nos conseillers régionaux d’avoir tenu des « propos inacceptables de la part d’un élu de la République ».

Les faits qui sont aujourd’hui reprochés à un membre de son équipe sont d’une toute autre intensité et profondément choquants !

Ce qui est inacceptable n’est pas le débat démocratique, même lorsqu’il est mené avec passion, mais les méthodes décrites dans cette nouvelle affaire qui, dans son retentissement médiatique, accentuera assurément la défiance des français envers le monde politique…

Virginie Joron, Présidente du Groupe Front National Bleu Marine