Transports : réactions politiques sur le dossier SNCF (presse)

Classé dans : Revue de presse | 0

Suite à notre article sur la montée au créneau des élus de l'agglomération et de la Région concernant la situation du transport ferroviaire sur les lignes TER Vallée de la Marne et Paris-Belfort (notre édition de jeudi), Fabienne Cudel, conseillère régionale du groupe FN réagit.

L'élue réfute dans un premier temps les chiffres communiqués par la Région Grand-Est (dont elle fait pourtant partie).
« La nouvelle commande porte sur un volume total de 21 engins » et non 24. Mais cinq seulement concerneraient « la mise en robustesse de l'exploitation de la ligne 4 et de la ligne Vallée de la Marne ». L'élue régionale ajoute que « cette ligne 4 (...) devait rester dans les compétences de l'Etat, aménageur du territoire. Le groupe FN a été le seul à voter contre la reprise de cette ligne par la Région alors que la majorité régionale dirigée par Philippe Richert (l'ancien président de la Région Grand-Est, Ndlr) se félicitait et voyait tous les problèmes se résoudre comme par miracle ». « Et maintenant, ces élus montent au créneau », s'étonne Fabienne Cudel au nom du groupe FN.

De son côté, Jean-Luc Bouzon, élu d'opposition du conseil municipal de Saint-Dizier et de la communauté d’agglomération s'étonne lui aussi. « Il y a deux mois, lors d'une réunion de la commission d’agglomération, j'ai abordé ces questions. J'ai proposé une réunion exceptionnelle de la commission sur la SNCF Ma proposition a été acceptée. La réunion devait se tenir la semaine dernière .... Elle a été annulée par ceux-là mêmes qui protestent aujourd'hui. Je ne compte pas en rester là ... »

Le sujet, en tout cas, a le mérite de susciter des réactions, mais la plus attendue, celle de la SNCF, principal acteur du dossier, tarde à venir ...