Gardiens de prison alsaciens, champardennais, lorrains, le Front National du Grand Est vous soutient !

Communiqué du Groupe « FN Bleu Marine Grand-Est » - 15/01/2018

Gardiens de prison alsaciens, champardennais, lorrains, le Front National du Grand Est vous soutient !

En réaction à l’agression barbare de quatre surveillants pénitentiaires en la prison de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais, au couteau et sous le cri de guerre « Allah Akhbar », les surveillants alsaciens ont choisi de soutenir leurs collègues et de manifester ce jour.

Le groupe Front National Grand Est apporte son soutien plein et entier aux courageux manifestants qui se sont rassemblés devant la maison d’arrêt du quartier de l’Elsau, devant la centrale d’Ensisheim et la maison d’arrêt de Mulhouse.

Nos gardiens de prison risquent leur vie au quotidien dans un environnement surpeuplé, peu sûr, subissant les intimidations et des débordements d’ultra-violence à la fois ignorés et méprisés par le ministère de la Justice.

Ceux qui nous protègent n’ont pas à vivre dans l’inquiétude permanente, n’ont plus à redouter d’attaques de détenus qui les tiennent pour des « kouffars », des ennemis à abattre. La peur doit changer de camp ! Ceux qui protègent le peuple français et défendent l’Etat de droit ont mille fois mérité notre soutien.

Nous regrettons l’inaction des élus locaux, des sénateurs et députés de nos territoires, qui préfèrent laisser nos centres pénitentiaires se transformer en musée des horreurs plutôt que de mettre en cause l’angélisme mortifère du ministère de la Justice.

Parce que la sécurité est la première des libertés, nous rappelons que le Front National, par la voix de sa candidate à la présidentielle 2017 Marine Le Pen, avait prévu dans son projet pour la nation la création de 40.000 places de prison en cinq ans, pour un coût global évalué à 2,3 milliards d’euros.