Voeu : abrogation du nouveau mode de calcul des dotations de fonctionnement aux lycées.

Voeu présenté par Fabien Engelmann, élu du groupe Front National - Bleu Marine - Grand Est

Baisse de dotations de fonctionnement aux lycées : le cas du Lycée Maryse Bastié de Hayange

Aujourd’hui, Monsieur le Président, en tant que maire de Hayange, je me fais le porte-voix des lycées de la région Grand Est frappés par la baisse des dotations de fonctionnement. Vous qui étiez maire devriez y être sensible.

J’ai participé le 30 novembre dernier, comme représentant de la commune, au Conseil d’administration du lycée Maryse Bastié de Hayange. Il s’agissait notamment de voter le budget pour l’exercice 2018.
Grande fut notre stupéfaction et légitime notre colère de constater que la dotation versée à l’établissement était divisée par 3 par rapport à 2017. Nous avons logiquement voté contre le budget.
Je conçois qu’il soit nécessaire de réaliser des économies tant au niveau de l’État que des collectivités. Chef d’une municipalité, j’en fais l’amère expérience chaque année avec une suppression moyenne de 1,1 million€ de recettes par an.

Des économies sont réalisables. Mais en appelant à voter Macron, vous avez fait le choix des mauvaises économies. On sait où le gouvernement peut trouver des crédits et la région également. Quand je vois les sommes que l’on verse en commission « Relations internationales et transfrontalières » à des projets africains sans suivi sérieux, je suis indigné.

Permettez-moi de vous dire que je trouve lamentable de faire des économies sur l’enseignement et les lycéens. En l’espèce, en sabrant la dotation du Lycée Professionnel Maryse Bastié, à rebours de vos belles déclarations, vous bridez le développement de jeunes Français inscrits dans les filières manuels.
Je sais bien évidemment ce que vous allez me répondre : « l’origine de cette baisse vient de la mise en place d’un système de péréquation horizontale entre lycées ». À l’instar de mon compatriote Laurent Gnaedig, je dénonce un système déresponsabilisant qui sanctionne les lycées à la santé financière exemplaire et favorise les mauvais gestionnaires. J’ajouterai que le financement de l’enseignement est un domaine à sanctuariser.

Au nom des parents, des élèves et des enseignants, je vous demande, Monsieur le Président, de bien vouloir revenir sur le montant de la dotation allouée au Lycée Professionnel Maryse Bastié et plus globalement d’abroger votre nouveau mode de calcul des dotations de fonctionnement aux lycées.