Voeu : Pour que la Région Grand Est participe à la lutte contre le prix « exorbitant » des traitements innovants anticancéreux

Classé dans : Travaux d'Assemblée, Voeux | 0

En apportant son soutien à des institutions comme l’Institut de cancérologie de Lorraine dans le développement de son projet IndiCaLor, à des opérateurs comme Alsace BioValley, chef de file pour les 7 pôles santé et des projets tels que celui d’UFOGUIDE ou le test PREDMED, notre assemblée a plusieurs fois démontré qu’elle ne ferme pas les yeux sur les activités de recherche et d’innovation permettant de trouver des solutions à de grands problèmes de santé publique.

J’aimerais me faire ici l’écho d’une initiative noble et sensée, portée dans notre pays par la Ligue contre le cancer ; et attirer votre attention sur une menace qui pèse sur chacun d’entre nous. Celle de la hausse des prix des médicaments contre le cancer.

Comment faire pour que l’innovation médicale et technique, celle qui permet d’améliorer les traitements des cancers, soit réellement utile et accessible au plus grand nombre ? Si les êtres humains sont inégaux face à la maladie, qui frappe à sa guise et sans préavis, la hausse des prix des nouveaux médicaments accroît encore cette inégalité pour les patients aux moyens les plus modestes. Dans le Haut-Rhin, c’est 25 nouveaux cas de cancer par jour !

La Ligue dénonce avec raison « l'inflation des prix pratiqués par des laboratoires pharmaceutiques », et alerte sur les « menaces réelles qui pèsent sur l'équité d'accès des patients aux traitements innovants des cancers ». Le risque, c'est que l'Assurance maladie ne puisse plus suivre, et que tout le monde ne puisse pas avoir accès aux médicaments les plus innovants.

Considérant que notre collectivité territoriale est investie d’une mission d’intérêt général, il est de notre devoir de réfléchir et de trouver des solutions pour résister à la pression des laboratoires pharmaceutiques.

Pour ces motifs, nous souhaitons que notre assemblée étudie tous les moyens possibles pour sensibiliser nos partenaires et porteurs de projets bénéficiaires d’aides régionales à prendre en considération cette problématique de la spéculation des prix des traitements innovants des cancers. Comme par exemple, en mettant en place un groupe de travail pour étudier la rédaction d’une Charte, d’une Convention et/ou d’un Label et s’engage à informer la société civile de cette démarche.