Expression des groupes – Avril 2016

Classé dans : Actualité | 0

Trois mois après son élection, Philippe Richert a fait preuve d’amateurisme et de sectarisme dans sa gestion de la région. Amateurisme d’abord, en multipliant les retards et en soumettant des projets creux, qui frisent parfois le pur plagiat de Wikipédia. Sectarisme ensuite, en ne respectant pas son règlement intérieur lors de nos prises de parole, en confiant aux socialistes (deux fois moins nombreux que nos élus) la présidence de la commission des finances ou en nous refusant de siéger au sein des lycées.
Le président Richert, lui qui n’a pas su défendre sa propre région lors de la fusion, restera aussi celui qui a fait disparaître en moins de trois mois les noms Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine, pourtant chargés d’histoire, au terme d’une désastreuse procédure de nomination, qui aura coûté plus de 36 000€ au contribuable.
Face à cette absence d’ambition pour la région, notre groupe conduit par Florian Philippot poursuivra son travail d’opposition et de proposition, pour se faire le porte-voix de nos territoires. Nous multiplierons les motions pour défendre les intérêts de nos compatriotes, à l’instar de nos motions déposées pour la défense des agriculteurs et du droit local, mais retoquées par l’UMPS. Nous intensifierons enfin notre participation lors des séances de travail du Conseil régional, séances pourtant déjà rythmées par nos seules interventions. Nous ne serons donc pas cantonnés au rôle d’opposition-plante verte que les socialistes occupent très bien, puisqu’ils votent 99,9% des délibérations de l’UMP !